Fête Nationale de la République française - 14 juillet - Message de l’Ambassadrice de France au Paraguay

Chers et chères compatriotes, chers amis paraguayens,

Nous vivons une année difficile, qui a mis entre parenthèses nos habitudes sociales, nos modes de vie, nos emplois, parfois nos espoirs et nos ambitions.

Le 14 juillet, c’est traditionnellement un jour de fête pour les Françaises et Français, et pour les amis de la France. Cette année 2020 sera différente. Mais nous ne devons pas laisser la distanciation physique, que nous nous sommes imposée, prendre le dessus pour devenir une distanciation sociale – car c’est la relation sociale qui crée l’humain.

Le Paraguay a été globalement épargné par la crise sanitaire qui a déstabilisé le monde. La France, et bien d’autres pays ne l’ont pas été.

Nous devons beaucoup à notre corps médical, auquel notre pays veut rendre hommage aujourd’hui, car il est en première ligne dans le combat que nous continuons de livrer pour sauver des vies.

Les Français se sont montrés solidaires, unis et engagés face à la pandémie. Notre pays a également été avec l’Allemagne le fer de lance de la nouvelle Alliance pour le multilatéralisme, qui s’est donné pour priorités de renforcer l’architecture multilatérale de santé et d’assurer au vaccin qui protégera l’humanité contre le nouveau coronavirus le statut de bien public mondial, accessible à tous.

Maintenant s’ouvre la phase de la reconstruction économique, écologique et sociale. Notre pays s’est collectivement engagé à soutenir ses entreprises et ses emplois, à réconcilier production et climat, à investir massivement en direction de la jeunesse par l’instruction, la formation et l’emploi.

Au Paraguay, notre solidarité s’est manifestée à travers la mobilisation de l’ambassade pour accompagner le retour vers la France des Français qui le souhaitaient et d’autres nationalités. Nous avons également beaucoup travaillé et continuons de travailler en appui au lycée français et à l’alliance française, les piliers de notre présence ici. Car nous devons ensemble, France et Paraguay, passer le cap.

Nous faisons confiance en l’intelligence humaine, qui saura trouver un vaccin contre ce virus qui a frappé nos sociétés. Nous devons aussi réfléchir à nos modes de vie, comprendre que la transformation brutale que nous avons imposée à notre environnement peut avoir un lien avec la situation que nous vivons aujourd’hui.

A chacun et chacune, c’est donc un message d’optimisme que je veux adresser, soutenu par la volonté commune de maîtriser notre destin collectif.

Vive le Paraguay,
Vive la France.

Sophie Aubert
Ambassadrice de France au Paraguay

Dernière mise à jour le : 14 juillet 2020